Présentation de Morteau

LA FORCE DE LA NATURE

Il est des lieux de France comme des coins de paradis, où la nature joue de ses charmes pour se faire admirer des hommes. Préservé dans un écrin de verdure, le Val de Morteau est à l’image de cette nature authentiquement généreuse et subtilement séductrice.
Terre d’esthètes, elle ne se livre qu’à ceux qui savent la regarder et en voir la trilogie des couleurs essentielles.

Bleu
C’est en redescendant ou bien en remontant le Val, par le fil bleuté de l’eau, que l’on aborde Morteau. Bordant le lit du Doubs, la petite ville fut baptisée par cette « eau-morte », avant d’en célébrer la vie depuis maintenant neuf siècles. Morteau est au centre d’un pays de sources, de cascades et de rivières formant un camaïeu de bleu, grâce aux liens tissés avec le ciel.
 

Vert
Du printemps à l’automne, même au plus fort de l’été, c’est un tapis vert et grandiose que déroule Morteau sous les pieds et le regard de ses habitants et visiteurs. L’herbe d’un vert toujours clair ne s’évade de son joli val que pour rejoindre le vert foncé des sapins aux cimes majestueuses. Au milieu de ce décor naturel, les sports d’été sont variés : randonnées-découverte, VTT, équitation, canoë-kayak, natation, pêche, tennis. …
 

Blanc
A l’approche de Noël, quand l’hiver revêt de blanc, lacs et pâturages, forêts et toits, les petits et les grands goûtent aux plaisirs de la neige. Munis de leurs skis alpins ou nordiques, les plus sportifs glisseront librement sur les flancs du massif jurassien.
 

 

SAVOIR-FAIRE ET TRADITION

Traditionnellement tournée vers l’avenir, l’économie mortuacienne aborde avec confiance le XXIème siècle. La dimension humaine de la ville, dans laquelle tout est fait pour l’épanouissement de la personne, devient son meilleur vecteur d’expansion.

Culture de précision
Reculer sans cesse les limites des technologies liées à l’infiniment petit semble être la mission historique assignée à la ville de Morteau. Hier, l’ingéniosité des artisans forgeait une image européenne d’orfèvre en matière d’horlogère. Aujourd’hui, grâce à son esprit d’entreprise et à son intimité séculaire avec les rouages du temps, la ville s’est ouverte sur la « Route des Microtechniques », espace vivant de coopérations et d’échanges entre la France et la Suisse. Avec un tissu dense de petites entreprises innovantes qui, pour beaucoup, contribuent à accélérer les performances actuelles du monde industriel et du secteur de pointe, Morteau peut regarder l’avenir avec sérénité.
 

Pays du bon goût 
L’exploration du savoir-vivre des mortuaciens serait incomplète sans un avant-goût de ses spécialités culinaires. Dans le sucré comme dans le salé, la localité dispose d’ambassadeurs pour qui la vie de « palais » est un quotidien. La « Belle de Morteau », le Comté, le chocolat et le sirop signent l’excellence d’un terroir unique. En réalité, la « Belle de Morteau » est une saucisse qui régale depuis des siècles le palais des gastronomes. Traditionnellement fumée aux essences de sapins et d’épicéas, dans des cheminées pyramidales (le tuyé), la saucisse de Morteau appartient à la gastronomie des gourmets autant que des gourmands. Quant au Comté. au chocolat et au sirop, ils représentent depuis des décennies les valeurs d’authenticité et la palette des saveurs toujours exhaussées. D’un artisanat de haute tradition à une activité agro-alimentaire performante, il n’y a que le pas de l’adaptation que Morteau a toujours su franchir avec un sens inné.

 

Contacts Office de tourisme du Pays horloger

7 Place de la Halle
25500 MORTEAU
Téléphone : 03. 81. 67. 18. 53
Courriel : congres.anem@pays-horloger.com

Site Internet : http://www.pays-horloger.com/